بحث

ISB Group

الأكثر قراءةً

التلوّث يقتل 9 ملايين شخص كلّ عام

اخر الاخبار

التلوّث يقتل 9 ملايين شخص كلّ عام

محمية طبيعية بين المساحات الخضراء تستحيل ملاذا للطيور في الخرطوم

وحدة APU تنهي دورة تدريبية في التحقيق بجرائم الحياة البرية في إسبانيا

معرض للشتول ونشاط زراعي في بطمة الشوف

صباح اللقلق الأبيض

La SPNL en alerte après un rapport sur des infections d’oiseaux migrateurs

Ghadi news

Friday, January 7, 2022

La SPNL en alerte après un rapport sur des infections d’oiseaux migrateurs

"Ghadi News"

 

Un rapport alarmant sur la mort massive de près de 6 000 grues cendrées, un oiseau migrateur, et sur l’apparente infection virale de 10 000 autres au moins dans la réserve naturelle de Hula (Israël) a été communiqué par Bird Life International au directeur de la Société protectrice de la nature au Liban (SPNL), Assaad Serhal . Il semble que la cause de la mort massive des animaux soit liée à la grippe aviaire H5N1, une maladie causée par plusieurs types de virus et qui touche d’abord les oiseaux.

Ce phénomène de grande ampleur affecterait donc près de la moitié de la population de grues cendrées qui migrent chaque année d’Afrique du Nord et de la mer Noire, passant au-dessus de zones importantes pour les oiseaux et la biodiversité, et de himas (zones protégées par des initiatives locales) au Liban.

Dans ce cadre, la SPNL a particulièrement mis en garde l’Office des eaux du Litani, dans le périmètre duquel les oiseaux pourraient être en danger. L’organisation a effectué une tournée au lac Qaraoun (barrage sur le Litani, dans la Békaa-Ouest) : jusque-là, aucun oiseau mort n’a été repéré par les équipes. La Fédération des municipalités de cette région a été mise à contribution pour participer à la surveillance. Les chasseurs, les agriculteurs et les autres habitants sont priés de ne pas toucher à un oiseau mort, de ne pas chasser les espèces d’oiseaux migrateurs (une activité qui est d’ailleurs illégale, d’autant plus que la saison de chasse n’a pas été ouverte cette année), et de rapporter immédiatement toute observation d’oiseaux morts, migrateurs ou locaux, aux autorités.

Pour ce qui est de la santé humaine, il n’y a pas de raison de paniquer, même en période de pandémie. Le H5N1 se présente comme l’anti-Covid, dans le sens où les chances de transmission de l’animal à l’homme sont minimes. Mais contrairement au Covid-19, les chances d’en mourir sont très élevés, d’où l’hécatombe au sein de la communauté des grues cendrées.

Le Liban se trouve sur l’un des principaux corridors de passage des oiseaux migrateurs d’Europe en Afrique (et vice versa) dans le monde. Il est estimé que plus d’un demi-

million d’oiseaux migrateurs empruntent notre ciel chaque année.

اخترنا لكم

قرّاء غدي نيوز يتصفّحون الآن